Du recueil d’animaux à
la recherche de familles d’adoption

Le chenil a pour missions :
  • récupérer les animaux perdus, égarés, abandonnés volontairement et leur offrir le gîte et le couvert dans l’attente du propriétaire ou d’un nouveau maître
    Les propriétaires des chiens se verront facturer le prix de la fourrière plus, le cas échéant, le coût du tatouage.
    Voir Tarifs
    A l’issue d’un délai de garde de 15 jours ouvrés, l’animal non réclamé est considéré abandonné. Il peut ensuite être ré-adopté par un nouveau propriétaire.
    Aucune euthanasie n’est pratiquée par le chenil.
    Voir Règlement

  • placer les chiens dans des familles d’adoption
    Voir Adoptions

  • prévenir les nouveaux abandons en sensibilisant les propriétaires.

    100 000 chats et chiens seraient abandonnés chaque année.
    Ce constat et les enseignements tirés d'une étude du Ministère de l’Agriculture l’ont conduit, avec ses partenaires à élaborer un « Livret de Responsabilisation », portant sur les droits et les devoirs inhérents à l'acquisition d'un animal, ainsi que sur les caractéristiques et les besoins de l'animal.
    Ce petit document d'information, pratique et pédagogique, est destiné à sensibiliser les propriétaires mais aussi les acquéreurs potentiels, afin d'éviter l'achat coup de cœur, de prévenir les abandons et les mauvais traitements.
  • Communes concernées : Le Chenil intercommunal a été transféré de la ville d’Albertville à la Co.RAL en janvier 2004. Il est à disposition des habitants des 18 communes de la Co.RAL. Il est aussi utilisé par des usagers non coraliens (44 communes ont signé des conventions avec la Co.RAL pour pouvoir utiliser le Chenil).

    Capacité d’accueil : Le Chenil intercommunal contient 11 box, et peut accueillir une vingtaine de chiens.