Services à la population > Contrat de Rivière

Les opérations du contrat de Rivière

http://www.contrat-riviere-arly.com

Programmation Pluriannuelle de restauration des boisements de berges - 2016

Contact :

Annabelle ARGAND
SMBVA – technicienne de rivière

04 79 37 33 00

Le Contrat de rivière Arly.Doron.Chaise 2012-17, porté par le Syndicat Mixte du Bassin Versant Arly (SMBVA), vise à restaurer la qualité et le fonctionnement des cours d’eau du bassin versant. L’enjeu est de répondre aux problématiques locales et aux objectifs réglementaires de restauration du bon état des cours d’eau.

SITUATION

Ugine, Marthod et Thénésol : Ru de la Dagne, Canal Lallier, Chaise, Nt Trouble, Nt de Bange, Ru du St Marc

OBJECTIF
  • Restauration du libre écoulement et gestion des encombres
  • Diversification des milieux
  • Sécurisation et protection des berges contre l’érosion
  • Maintenir la qualité paysagère
OBJET DES TRAVAUX
  • Gestion de manière sélective des boisements de berges et des embâcles (abattage, débroussaillage). Nettoyage et enlèvement des déchets.
DATE DES TRAVAUX

De mai à novembre 2016.

MAITRE D’OUVRAGE

CoRAL
(Communauté de Communes de la Région d’Albertville)
73200 ALBERTVILLE
Suivi technique du SMBVA

INTERVENTION

Entreprise
Alpes Paysage (73200 Gilly-sur-Isère)

Télécharger le document

Pour plus d’information : www.contrat-riviere-arly.com

PARTENAIRES FINANCIERS

40%

30%

7%

 


Objet : Lutte contre la propagation des plantes invasives - 2016

Contact :

Annabelle ARGAND
SMBVA – technicienne de rivière

04 79 37 33 00

Le Contrat de rivière Arly.Doron.Chaise 2012-17, porté par le Syndicat Mixte du Bassin Versant Arly (SMBVA), vise à restaurer la qualité et le fonctionnement des cours d’eau du bassin versant. L’enjeu est de répondre aux problématiques locales et aux objectifs réglementaires de restauration du bon état des cours d’eau.

 

 

SITUATION

Ugine : Canal Lallier, la Chaise, Nant Trouble et Nant Pugin

Marthod : Canal Lallier, ruisseau du Creux, ruisseau du Saint Maurice et ruisseau de Montalbert

OBJECTIF
  • Restauration du libre écoulement
  • Favoriser la diversité du milieu et la qualité des milieux aquatiques
  • Limiter la propagation des espèces exogènes envahissantes
  • Maintenir la qualité paysagère
OBJET DES TRAVAUX
  • Arrachage de plantules et rhizomes de Renouée du Japon,
  • fauche manuelle de la Renouée du Japon,
  • dessouchage des massifs de Buddleia.
DATE DES TRAVAUX

De mai à octobre 2016.

MAITRE D’OUVRAGE

CoRAL
(Communauté de Communes de la Région d’Albertville)
73200 ALBERTVILLE
Suivi technique du SMBVA

INTERVENTION

Entreprise
Alpes Paysage (73200 Gilly-sur-Isère)

Renouée du Japon

Buddleia

Zone à Faucher

 

Pour plus d’information : www.contrat-riviere-arly.com

PARTENAIRES FINANCIERS

30%

50%

 


Objet : Restauration de l'espace de régulation de Moulin Ravier sur l'Arly

Contact :

Annabelle ARGAND
SMBVA – technicienne de rivière

04.79.37.33.00

Le site d’étude de Moulin Ravier est situé sur la partie médiane de l’Arly à 550 m d’altitude, à l’amont d’un verrou formé par le glissement de terrain de Cohennoz en rive gauche et la tour de la prise d’eau de la grande digue en rive droite, il s’étale sur 400 m de long et sur une centaine de mètre de large pour une pente moyenne de 2.2%.

Ce site est encadré à l’amont et à l’aval par 2 secteurs de gorges entre Flumet et Ugine ayant des pentes comprises entre 3 et 7%.

Le cours de l’Arly constitue dans ce secteur, la limite communale entre Ugine en rive droite et Cohennoz en rive gauche.

itué sur le tronçon court circuité à l’aval du barrage hydroélectrique des Mottets, le secteur de régulation de l’Arly à Moulin Ravier constitue une exception au sein de la traversée des gorges entre Flumet et Ugine.

Compte tenu du contexte montagnard et de l’aménagement du territoire, l’Arly et ses principaux affluents ont subit de nombreuses perturbations (extractions, aménagements, …). Ces perturbations ont notamment conduites à un déséquilibre morphologique de l’Arly, qui se trouve sur sa partie aval, en déficit de matériaux. Ce déficit sédimentaire se traduit par la présence de fronts d’érosions ayant nécessités la mise en place de seuils de calages (Marthod) et pouvant aujourd’hui encore impacter certains ouvrages (pont de Venthon, passerelle UGITECH).

A l’amont d’Ugine, sur le cours de l’Arly médian dans un tronçon de gorges très encaissé, le site de Moulin Ravier constitue la seule zone alluviale. Ce site est un espace de régulation des matériaux charriés par le cours d’eau, permettant au fil des crues des dépôts temporaires puis des reprises des alluvions.

Au cours du XXème siècle, ce site a également été soumis à des perturbations, d’origine naturelle, avec le glissement du versant de rive gauche en 1948, et des perturbations d’origines anthropiques avec l’extraction massive de matériaux dans le lit de l’Arly de 1960 à 1990. Aujourd’hui, ce rôle de tampon est limité par la chenalisation du lit lié à la fixation d’un banc d’alluvions perché et végétalisé en rive gauche.

Pour plus d’information : www.contrat-riviere-arly.com

Cette opérations bénéficie de subventions de la part de :

Préserver et re-développer les fonctionnalités naturelles des bassins et des milieux aquatiques

Tranche de travaux 2013

Contrat rivière Arly

 


Entretien des cours d'eau

Contact :

Marie Combaz

04 79 37 34 99

Programme d’entretien de cours d’eau non domaniaux

Une action des bassins versants Arly et Isère financée par l’Agence de l’Eau, La Région Auvergne Rhône-Alpes et le Conseil Général de la Savoie.

Les berges et le lit des cours d’eau non domaniaux appartiennent aux propriétaires riverains. Ce n’est pas le cas de l’eau qui s’y écoule.

L’entretien du lit et des berges est de la responsabilité de ces propriétaires riverains. Ceux-ci sont tenus à un entretien régulier afin de maintenir un écoulement naturel de ces eaux.

La Co.RAL peut se substituer aux riverains pour entreprendre,  sur les cours d’eau non domaniaux, l’étude et l’exécution d’opérations de restaurations, d’entretien et d’aménagement présentant un caractère d’intérêt général ou d’urgence reconnue après enquête publique. Dans ce cadre un programme pluriannuel a été élaboré en partenariat avec l’Agence de l’Eau, La Région et le Conseil, Général.

 

Cette opérations bénéficie de subventions de la part de :